Accueil Back-Ground Races et Ethnies.

Races et Ethnies.

43 min lues
1
0
353
imagelongue

Ji-Herp dispose de nombreuses races et ethnies et il est souvent difficile pour un joueur de s’y retrouver.

Vous trouverez ci-dessous une synthèse de chacune d’entre elles.

 

Créatures de Dieux (Lumière) :

Humains

Humains.
5 ethnies :
Les Salurites : Les Sularites forment l’éthnie humaine la plus répandue. Ils constituent 35% de la population humaine. Ils mesurent en moyenne entre 1.51 et 1.65 mètres, ont la peau claire, la couleur de leurs yeux et de leurs cheveux varie d’un individu à l’autre.
Ils sont établis dans tout l’est des terres d’Aséan et dans le sud du continent de Tersainte.
Leurs civilisations sont de type médiéval et leurs systèmes politiques vont de la société féodale européenne à des républiques comparables à celle de la Rome antique.
Il n’est pas rare que les différents états ou royaumes entrent en conflit, la plupart du temps pour des raisons territoriales ou religieuses. Les Sularites seraient en mesure de dominer le monde de Jigger si la religion ne les séparait pas autant les uns des autres.
Les Aruns : Ils représentent 15% de la population humaine. Ils sont plus grands (1.56 à 1.70m) et plus forts que les Sularites en raison du climat rude du sud d’Aséan. Leurs yeux sont généralement gris et leurs cheveux sont clairs.
Las Aruns sont des barbares réunis en plus ou moins grands clans et tendent à se sédentariser. Certains d’entre eux se sont assemblés sous l’autorité d’un chef unique et ont constitués l’équivalent de royaumes. La plupart vivent dans des villages et les clans les plus grands ont parfois construit des cités à même les falaises de glace.
Quelques Aruns et quelques clans prient des divinités issues du Chaos et de l’Ordre. Mais la majorité sont des gens rudes qui préfèrent compter sur eux-mêmes plutôt que sur les dieux; aussi la religion est très peu présente dans leur vie, laissant place à un très fort mysticisme, ainsi leurs contes et légendes sont pleins de créatures étranges et surpuissantes. Dans les plus grands royaumes, toutefois, les croyances religieuses sont beaucoup plus marquées, en Arconie par exemple.
Les Ethites : Ce peuple qui vit éparpillé dans le Nord de Tersainte, représente 15% de la population humaine. Leur apparence est très proche des Sularites, excepté que leur peau est cuivrée et que leurs cheveux sont toujours de couleur sombre. Ils privilégient les études et la philosophie.
Leur nation est dirigée par un conseil de sages, élu par le peuple. C’est un peuple très ouvert. On trouve au Sud du royaume Ethite, dans les grands déserts du Seïr et de Koth, des tribus nomades regroupant de nombreux métis. Issus d’unions entre Sularites et Ethites, ils sont fiers guerriers qui constituent un frein aux désirs expansionnistes de l’Eglise.
Les Ethites sont les enfants du désert. Même si la majorité d’entre eux vit sur terres au nord des deux immenses déserts de Tersainte, ils conservent tous l’esprit de leurs frères nomades, Ethites comme métis.
La population est dans son ensemble très pieuse, suivant les préceptes de Dieu (notions premières de la Lumière). Au contraire de l’Eglise, ils se refusent à imposer leur idéologie au reste des populations.
Les Ekashites : Ils représentent 20% de la population humaine globale et en sont d’ailleurs les seuls représentants sur le continent d’Akapan.
Plus grands que leurs cousins Sularites (1.56 à 1.70m), leur peau est très sombre et leurs yeux sont généralement clairs. Les hommes sont dépourvus de système capillaire et les femmes sont réputées pour leur grande beauté.
Le peuple Ekashite s’est scindé en deux cultures distinctes. Au sud d’Akapan, près des côtes, les habitants ont construit de vastes cités organisées en états indépendants. Politiquement, les Ekashites possèdent un système parlementaire. La population se divise entre les classes de guerriers, de chasseurs, d’hommes d’affaires et de loi.
Dans la région équatoriale de l’Ouest, ils se sont réunis en de multiples tribus sédentaires et très proches de la nature à la manière des tribus amazoniennes.
La grande majorité du peuple Ekashite révère les dieux du Chaos. Quant-aux tribus, elles adorent de multiples dieux mineurs qui sont souvent représentés comme des êtres aux traits animaliers ou élémentaires.
Les Yatsuraïs : Ils représentent 15% de la population humaine. D’aspect comparable aux Sularites, ils présentent la particularité physique de ne disposer que de quatre doigts, l’auriculaire étant absent. Ils ont en général les yeux et les cheveux sombres, ces derniers ayant toujours des reflets bleutés.
La légende prétend que Ke Weng Yan, le premier empereur Yatsuraï, passa un marché avec les dieux. Pour que son peuple puisse apprendre leurs arts de combat à mains nues, il accepta de leur sacrifier un doigt de chaque main. Il semble que les dieux décidèrent que cela était insuffisant, puisque le lendemain du pacte, tous les habitants s’éveillèrent priés de leurs auriculaires. Beaucoup de Yatsuraïs voient dans cette légende une histoire vraie. C’est pour cette raison qu’il est presque impossible pour un étranger d’apprendre les arts martiaux de leurs contrées.
Ce peuple vit sur la péninsule se situant à l’ouest du continent d’Aséan et s’est constitué en un seul et gigantesque empire.
Leur empereur dispose d’un pouvoir absolu et incontesté sur tous ses sujets, tout comme tous les membres dirigeants de l’échelle sociale. L’empire Yatsuraï a peu de contacts avec l’extérieur et les coutumes et traditions de ses habitants sont hermétiques. La plupart des étrangers sont des marchands ou des érudits.
Les cultes du Chaos et de l’Ordre ont une importance égale sur ce territoire, chaque seigneur privilégiant le culte de son choix.

 

Créature du Chaos et de l’Ordre :

Peuples Elfiques

 

Les Elfes :
Les Elfes-Drias ou Elfes-Vert : Ce sont les Elfes d’origine. Ils prirent ce nom pour se distinguer des autres civilisations elfiques qui firent leur apparition au fil des siècles. Ils représentent 60% de la population elfique. Les Elfes-Drias sont totalement à l’aise dans les forêts et vivent en parfaite osmose avec les autres habitants de ces lieux.
On peut trouver ces Elfes dans toutes les grandes forêts, sur tous les continents, excepté dans le sud de Tersainte où ils ont été en grande partie exterminés par les troupes de l’Eglise.
Lorsqu’un Elfe atteint un âge vénérable (~800 ans), il se retire pour devenir un grand chêne (où parfois un autre arbre) qui restera sur le monde encore plusieurs millénaires. Cette transformation est nommée par les Elfes : l’Elduros. Ce lien étrange avec les végétaux explique pourquoi les Elfes peuvent se montrer très vindicatifs avec les êtres irrespectueux de la nature. L’incompréhension entre les autres races et particulièrement les humains et les Elfes, a souvent été la cause d’escarmouches, et même parfois de conflits importants.
Les Elfes-Drias adorent souvent des divinités chaotiques telles que Sheïra, Enaëlle, S’arn ou Cybill. On peut cependant trouver toutes formes de cultes, excepté ceux dédiés à l’Ordre. Les temples ont rares, chacun priant et révérant les dieux à sa manière.
Les Elfes-Blancs : Autrefois, à l’époque de la Grande Guerre entre les Humains, plusieurs clans d’Elfes quittèrent leurs forêts, craignant que le conflit ne détruise leur race. Ces Elfes se sont installés sous la surface de la terre et construisirent la cité de Danaë dans la faille d’Abissène. Au fil du temps, ils prospectèrent suffisamment pour fonder d’autres cités du même type. Aujourd’hui, on peut trouver des Elfes-Blancs dans toutes les régions d’Aséan et quelques-uns sur Akapan. Ils représentent 20% de la population elfique.
Hormis son teint pâle et sa taille légèrement réduite, un Elfe-Blanc ressemble en tout point à un autre elfe. La vie souterraine difficile les a cependant rendus plus robuste.
Comme les Elfes-Drias, les Elfes-Blancs qui atteignent un âge avancé (~800 ans) retournent en surface pour rejoindre une forêt et connaître l’Elduros. Ces Elfes sont toutefois rares, car la plupart d’entre-eux préfèrent rejoindre pour toujours les profondeurs de la terre.
Les relations entre les Elfes-Drias et les Elfes-Blancs sont toujours restées cordiales. Les Elfes-Blancs partagent avec eux le même respect pour les forêts et ont une culture similaire. Les cultes les plus importants sont les mêmes que cher leurs frères de la surface.
Les Elfes-Gris ou Haut-Elfes : Les Elfes-Gris constituent l’ethnie Elfe la plus récente. Leur culture est apparue après qu’une reine Elfe du nom de Zabelleï ait emmené son peuple hors de leurs forêts natales pour vivre dans une cité comme les humains.
Les Elfes-Gris ne présentent aucune particularité physique. Cependant, ils ont créé une culture qui leur est propre, développé une langue à part et construit leur propre royaume. Ils se considèrent comme les plus évolués et les plus raffinés des Elfes et font preuve d’une condescendance outrageante envers les Elfes-Drias et les Elfes-Blancs. Ils se sont donné le nom de Hauts-Elfes pour se démarquer de leurs frères « sauvages ».
Le sobriquet d’Elfe-Gris leur a été donné par les autres Elfes, car ces derniers les trouvent aussi tristes et superficiels que le sont leurs gigantesques villes construites de pierres granitiques. Très rapidement, ce nom est devenu le plus utilisé parmi tous les peuples. Ils entretiennent plus de relations avec les humains qu’avec leurs semblables, surtout pour des raisons commerciales, le marché le plus florissant étant celui de l’esclavage.
Contrairement aux Elfes-Drias et aux Elfes-Blancs, la plupart des cultes sont dédiés aux dieux de l’Ordre tels que Quirios, Forgos et Taïvelle.
Les Vendoriens : Leurs origines remontent aussi à la Grande Guerre. Alors que certains cherchaient refuge sous terre, un clan d’Elfes réputé pour ses mages organisa un puissant rituel dont on ne connaît pas la nature exacte. Ce dont on est sûr, c’est que le clan des Vendors a disparu sans laisser de trace.
Près de 1800 ans plus tard, des émissaires se présentèrent dans tous les royaumes d’Aséan, se disant des descendants du clan des Vendors. Ils revendiquèrent le massif de Cyclon et les terres qui s’étendaient au Sud de celui-ci comme leur royaume.
Les Vendors dans des grandes villes bâties à flancs de montagnes auxquelles eux seuls ont accès. Les basses terres qui s’étendent au Sud du massif sont peuplées par quelques courageux colons Humains et des Elfes-Drias.
Les seules carrières envisageables chez ces derniers sont celles de Mages et de Chevaliers, les autres peuples sont absolument nécessaires à la survie du royaume. Une entente cordiale règne depuis des siècles entre la « Haute » et la « Basse » Vendoria.
Il est rare que des non-Vendors soient autorisés à accéder aux hauteurs du massif. Il arrive cependant que des artisans, des artistes ou des soldats soient accueillis dans les hautes villes pour se mettre au service des nobles Vendoriens. Ceux qui reviennent parmi les leurs n’ont que peu de souvenirs du temps passé dans ces cités mystérieuses.
Les frontières extérieures sont très surveillées par des troupes formées de Vendoriens et d’Humains.

Les Nains
 : On peut trouver des Nains sur tous les continents de Ji-Herp bien qu’ils soient rares en Akapan et Tersainte.
Contrairement aux Elfes, on n’a répertorié qu’un seul type de Nains. Malgré des habitats divers et deux grands Empires sur Aséan et Tersainte, les Nains se montrent toujours très solidaires les uns des autres.
Leur espérance de vie est d’environ de 450 ans. De petite taille (en moyenne 91cm à 1.30 m), ils sont incroyablement forts et robustes. Malgré leur apparente lourdeur, ils font des artisans exceptionnels et, dotés d’un esprit vif, ils comptent de nombreux érudits dans leurs rangs.
Les Nains placent généralement le travail et la loyauté au-dessus de tout. On trouve rarement de jeunes Nains au-delà des frontières de leurs royaumes. En effet, leur curiosité naturelle les pousse à partir à l’aventure pour voir le monde, mais les lois naines interdisent de sortir des frontières.
Les prouesses des Nains en matière d’artisanat sont supérieures à celles de tous les autres peuples. Leurs réalisations sont grandioses et défient le temps. Ainsi, la grande Muraille et la cité flottante de Fedd en sont les brillants exemples.
Tous les Nains disposent de l’infravision. Ce mode de vision leur permet de se déplacer dans le noir absolu et est précis jusqu’à 50 mètres, mais, au-delà de cette limite, les formes sont trop grossières pour être reconnues.

Les Féeries : Le peuple des Féeries est un des plus Anciens Peuples du monde. Leur habitat naturel est la forêt et c’est pour cette raison qu’on les a souvent rapprochés, à tort, des Elfes. On peut rencontrer des Féeries sur tous les continents, même dans le sud de Tersainte où ils vivent cachés.
Les Féeries sont de petites créatures à formes humanoïdes, disposant d’ailes de papillon ou de libellule. Leur taille, sous leur forme naturelle, est comprise entre 1 et 5 centimètres. Ces êtres ressemblent à de jeunes hommes ou femmes aux oreilles pointues et d’une grande beauté. Ils possèdent de manière innée des pouvoirs magiques qui compensent leur faiblesse physique. En outre, ils disposent de la capacité de prendre, lorsqu’ils le souhaitent, la taille d’un enfant ou d’un adolescent (90cm à 1.50m), bien qu’ils le fassent seulement en cas de nécessité. Lorsqu’ils adoptent cette forme, ils perdent momentanément leurs ailes, mais ils sont encore capables de lancer des sortilèges. Leur espérance de vie n’est pas connue, mais on pense qu’elle s’étend sur plusieurs siècles.
Il est très rare de trouver des Féeries dans des villes humaines, car elles considèrent leurs habitants comme trop sérieux. Elles évitent soigneusement les Nains, car elles les trouvent encore plus rébarbatifs que les autres. Ce sont le plus souvent des Féeries de sexe féminin, plus curieuses et aventureuses, qui entrent en contact avec les autres races. Nombre d’Humains et d’Elfes sont déjà tombés sous le charme de leur beauté juvénile.
Les Féeries sont de joyeuses et pacifiques créatures. Elles sont un goût immodéré pour la plaisanterie, leur passe-temps favori étant de faire tourner en bourrique les voyageurs s’aventurant sur leur territoire. Bien que pouvant être d’agréables compagnons, ce trait de caractère à tendance à excéder bien des personnes.
Ce peuple a l’habitude de se réunir en groupes de 50 à 200 individus sur des territoires généralement restreints. La personne dirigeant ce groupe est toujours le doyen.

Les Lutins : Comme les Féeries, les Lutins sont un peuple né de la magie pure. Il semble bien que les deux races aient des origines communes bien qu’ils forment deux peuples distincts. Le commun des mortels a tendance à faire l’amalgame, réunissant les deux sous le terme de « Peuple des Fées. »
Les Lutins sont des créatures de petite taille (entre 10 et 50 cm pour les plus grands). Ils sont courtauds et contrairement aux Féeries, ils ont un aspect physique habituellement ingrat. On pense que leur espérance de vie est à peu de chose près la même que celle des Féeries. Ils disposent d’une magie innée aussi puissante sinon plus que celle des Féeries.
On peut trouver des Lutins partout, même en Tersainte où ils résistent avec succès à la campagne menée par l’Église pour les détruire. Les plus aventureux d’entre eux vivent parfois dans les villes Humaines. Ils évitent cependant de fréquenter les cités et les peuples dédiés aux cultes de l’Ordre qui leur sont hostiles. En dehors de ces quelques exceptions, les Lutins sont des êtres solitaires qui évitent la compagnie de leurs semblables. Néanmoins, ils occupent en général un territoire commun pour des raisons de sécurité, prenant soin de ne pas empiéter sur les terres de leurs voisins.
Les Lutins partagent le même goût pour la plaisanterie que les Féeries. Cependant, leur appréciation du sens de ce mot est très différente. Leurs farces peuvent se révéler humiliantes et même parfois dangereuses pour leurs pauvres victimes. Enfin, ces créatures sont connues pour avoir la rancune tenace.

PeuplesChaotiques

 

Les Félidés :
Les Haut félidés : Les Hauts-Félidés, comme ils se sont eux-mêmes nommés, vivent au sud de la Chaine d’Harken qui se trouve au centre de la jungle d’Akapan.
Alors que les Bas-Félidés ressemblent à de petits félins, les Hauts-Félidés tiennent des gros prédateurs comme les lions, les tigres ou les panthères. Comme leurs frères, leur apparence varie grandement. Les plus grands d’entre eux peuvent atteindre des tailles supérieures à deux mètres. Ils font de terribles adversaires tant ils sont forts et robustes : ils sont incontestablement les seigneurs de la jungle d’Akapan.
Ces êtres sont fiers, parfois à l’excès, et peuvent se montrer particulièrement cruels envers leurs ennemis.
Leurs cités sont très anciennes et très grandes, puisqu’on y trouve facilement plus de 10 000 individus. La plupart de ces villes ont été construites à l’époque où les Félidés cohabitaient tous ensemble. Les plus récentes sont loin d’avoir le même prestige, les Hauts-Félidés n’étant pas des bâtisseurs.
Les bas-félidés : Les Bas-Félidés présentent des traits physiques qui rappellent les petits félins comme les chats, les lynx et les servals. Leur taille moyenne est comprise entre 90 cm et 1.50m, ils sont agiles et puissants. La couleur de leur pelage varie en fonction de leur « parenté » avec un type de félin. Même chez les plus humains, leurs yeux ont des pupilles fendues verticalement, leurs oreilles sont pointues et leurs canines légèrement proéminentes.
Ils se sont installés dans le centre-ouest d’Akapan. Leurs villes sont construites dans des clairières aménagées et abritent rarement plus de 3000 habitants. Les plus petites agglomérations sont inféodées à la plus grande de la région et sont dirigées par un conseil de bourgmestres.
Les Bas-Félidés sont de nature accueillante envers les étrangers. Cependant, ils restent sauvages et si on les offense, ils peuvent se montrer très vindicatifs.

Les Métamorphes : Il existerait une légende parlant d’Homme capable de changer d’apparence à volonté, de modifier la densité et la texture de leur chair. Et ça existe…

Les Klotians 
: Les Klotians peuvent être rencontrés sur Aséan et sur Akapan.
Les Klotians sont les humanoïdes les plus forts, les plus robustes et les plus grands, ayant un soupçon d’organisation sociale. Certains mesurent jusqu’à 2.75m. Heureusement, ou malheureusement, pour les autres peuples, la nature a compensé cette indéniable supériorité physique en les dotant d’une intelligence limitée. En fait, les Klotians, dans une large majorité, sont de grands enfants turbulents et souvent sauvages. Ils sont relativement naïfs, et ne réfléchissent que rarement, se laissant dominer par leurs instincts primaires.
Les Klotians sont laids et leur physique impressionnant est presque simiesque. Ils dépassent rarement la centaine d’année.
Les Klotians sont nombreux et vivent réunis en clans qui n’excèdent que rarement plus de 100 individus. La plupart du temps, le chef est le membre du clan le plus fort et le meilleur combattant. La majorité des clans est nomade et vit du mercenariat ou du brigandage (ce qui pour eux est similaire à la chasse, mode de vie qu’ils pratiquent tous). Il existe toutefois quelques clans sédentaires qui se sont installés dans des régions isolées.
Seuls ou en groupes, les Klotians sont des combattants redoutables et seul un fou oserait provoquer leur courroux.

Les Hommes-Dragons : Mi-Homme/Mi-Dragon, ils sont le fruit d’une mutation magique entre les anciens dragons et des chevaliers à la cause du Chaos. Bon par Nature, ils vouent une haine à l’Inquisition, but de leur création.

Légendes

Les Vampires : De jour ce sont des Humains basique, mais de nuit il récupère leurs dons (transformation en fumée, et en loup). Ils doivent se nourrir de sang (environs 5 litres par semaines).

Les Loup-Garou. Ce sont des humains capable de prendre la forme d’un loup-garou, créature hybride de de 2m50, à la rage et à la force incontrôlable.

Les anges :

Anges des Enfers : anges incarnés dans le corps d’un mortel pour propager la parole de Satan (les Humains doivent être puissant comme lui).
Anges de Lumière : anges incarnés dans le corps d’un mortel pour propager la parole de Dieu (Faire le bien et lutter contre les Ténèbres).

Esprits :

Vengeur : C’est quelqu’un qui est mort d’une façon non honorable ou qui ne sais pas qu’il est mort, et qui se réincarne dans un autre corps. Son but est de tuer la personne qui l’a tué.

Incarné : C’est quelqu’un qui est mort d’une façon trop rapide ou qui ne sais pas qu’il est mort, et qui n’a pas pu terminer une chose qui lui tenais vraiment à cœur, et qui se réincarne dans un autre corps. Son but est de terminer ce qu’il avait commencé.

Les Éternels : Ce sont des humains qui régénère d’une façon très rapide (ex : Wolverine). Un diamant magique incorporer dans leur corps, leur permet même d’avoir des vies supplémentaire…

 

Image de prévisualisation YouTubeJi-Herp comporte 24 races/Ethnies

Colons

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits dans Back-Ground

Un commentaire

  1. M.J.

    à

    Je viens d’effectuer une mise à jour détaillée des races. Bonne lecture ;)

    Répondre

Répondre à M.J. Annuler la réponse.

Consulter aussi

Dates et descriptions des fêtes traditionnelles Salurites

Les festivités! Il y a rien de mieux pour donner vie à un back-ground d’un jeu et au…