Accueil Aides de jeu Les erreurs courantes dans le maniement d’armes

Les erreurs courantes dans le maniement d’armes

11 min lues
2
0
224
1985d9d322f86783c74ab046979397a1

Et si nous parlions réalisme pour une fois ?

On le sait tous, il y a une grosse différence entre la réalité et comment on perçoit les armes et armures et il faut dire que les jeux vidéo sont pour beaucoup dans cette déformation de la réalité.

Essayons d’en parler un peu et controns ce que le cinéma et les jeux vidéo nous font faire.

Les épées.

C’est de loin l’arme la plus populaire. C’est stylé et bien accroché à certain archétypes récurant (Guerrier, pour ne nommer que lui). Et pourtant, voici 5 erreurs d’interprétation :

  1. Les épées traversent les armures: Dans la réalité, les épées, même les mieux aiguisées, arrivaient au mieux à écraser l’armure. Les blessures les plus communes sur les champs de bataille étaient faites aux bras, aux mains et au cou. Le plus efficace face à une armure de plaques est alors les armes d’haste (Fléau, masse, marteau…), ou alors utiliser votre épée comme une arme d’estoc.
  2. Parer avec son épée: C’est de loin la pire chose à faire. En effet ça abime fortement la lame. A Ji-Herp, on devrait infliger des dégâts aux points de structures quand on pare avec sa lame.
  3. Les épées à deux mains: Elles dépassaient rarement les 3 kilogrammes, ce qui donne un sacré coup à la légende comme quoi elles sont lourdes à manier et qu’elle nécessite beaucoup de force. Il est à noter qu’elle nécessite plus de dextérité au vu de leur taille.
  4. Les katana: Non, ce n’est pas l’arme ultime. Certes c’est une arme légère car sa lame est fine, mais elle est aussi très fragile. Elle n’est pas plus tranchante qu’une épée classique. La forge en lamelle façon pâte feuilletée était juste à cause d’un minerai disponible de mauvaise qualité. Cette technique permet de retirer un maximum d’impureté, mais rend la lame plus fragile.
  5. Les armes dans le dos: Erreur de débutant qui peut coûter la vie. Il est morphologiquement impossible de retirer une arme d’un fourreau dans le dos et je ne vous parle même pas des épées à deux mains qu’on y met…

 

 Les arcs

Les arcs c’est classe pour certain et traître pour d’autres, mais on est toujours d’accord pour dire que ça inflige beaucoup de dégâts et que c’est à la limite de la triche, surtout à Ji-Herp. Voyons la réalité en 7 mensonges…

  1. La compétence principale est l’agilité: Dans la réalité, c’est la force qui est la compétence principale d’un bon archer. C’est pas tout de savoir viser, encore faut-il pouvoir bander l’arc et tenir l’arc bandé jusqu’à bien focaliser la cible et il faut dire que ce n’est pas pour les brindilles.
  2. Viser longtemps avec l’arc bandé: La force pour tirer un arc de guerre doit être au minimum de 50Kg. Imaginez-vous en train de garder ce poids au bout de vos bras. Ca tremble. Pour l’arc bandé, il en sera de même. Donc plus vous le garderez bandé, plus vous tremblerez. Viser deviendra de plus en plus difficile.
  3. Le tir en parabole: Si vous tirez en hauteur, vous perdrez en puissance d’impact et en précision. Le meilleur angle de tire est donc celui de la ligne (presque) droite. D’ailleurs, les archers tiraient plus à quelques mètres de leur cible, plutôt qu’à 100 mètres. Imaginez la faiblesse de l’impact à 150 mètres, ou pire, 200 mètres.
  4. Une flèche est mortelle: Sur un vrai champ de bataille, c’était rare de tuer un homme avec une flèche, au pire, il mourrait au bout de quelques heures d’hémorragie. Par contre, un homme blessé sur le champ de bataille est un malus pour l’ennemie. N’oublions pas qu’une flèche ne traverse pas une armure de plaque.
  5. Les flèches de feu: Il faudrait une grande surface inflammable pour ne pas qu’elle s’éteigne en vole et également renforcer la flèche pour ne pas qu’elle se brise lors du tir. Je vous laisse donc imaginer le manque de précision du tir et la faible portée des flèches. La cible ne va pas également s’enflammer instantanément. Comme le tir était moins puissant, elle se sera moins enfoncée, la cible va alors pouvoir la retirer plus facilement.
  6. Garder sa corde à l’arc: C’est une très mauvaise idée. En effet, en gardant l’arc ainsi, vous détendez la corde et déformez l’arc, ce qui rendra votre arme de moins en moins efficace.
  7. Les carquois dans le dos: La aussi c’est une mauvaise idée, autant que l’arme dans le dos. Toujours pour la même raison, nous ne sommes morphologiquement pas apte à ce genre d’exercice. Les carquois étaient comme les fourreaux, toujours au niveau des anches. En bataille, certain archers plantaient des flèches au sol, voir même plusieurs flèches dans une main, afin d’accélérer la cadence de tire.

 

Oui, je comprends, nous sommes là pour nous détendre, c’est du jeu de rôle fantaisie. Pourtant, il semblerai très intéressant d’intégrer du réalisme dans un JDR, au moins au niveau RP.

D’ailleurs, avez-vous fait des modifications aux règles de Ji-Herp, ou avez-vous des propositions de modification des règles et si oui, lesquels ?

Charger d'autres articles liés
  • le-scenario-fini-12

    Scénariothèque

    Un JDR est toujours alimenté par ses fans, en fouillant le Net, on trouvera toujours quelq…
  • Règles résumés de Ji Herp

    Aide mémoire

    Voici deux fichier PDF à imprimer et reprenant les règles principales de Ji-Herp. Ils ont …
  • 26604ec8519f6b7b1f9baef84b537d1d

    Armes, armures et boucliers

    Voici un article qui va intéresser nos tanks et DPS, ceux qui vont au corps à corps. Que v…
Charger d'autres écrits dans Aides de jeu

2 Commentaires

  1. Maya

    à

    Super ! Tu aurais pu faire un effort en changeant quelques éléments par rapport à Trash. Sinon bravo : plagiat/20 !

    Répondre

    • photosynthse

      à

      C’est pas faux.
      Cependant il est bien fait et étant donné que c’est basé sur des faits réels, c’est pas évident à modifier pleinement tout en synthétisant.
      Comme ce blog n’a aucun objectif lucratif et que c’est juste une aide altruiste pour la petite communauté de Ji-Herp, il n’y a aucun mal à y voir.
      J’ai très peu de temps à accorder à la rédaction d’articles, je me suis donc permis.

      Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Scénariothèque

Un JDR est toujours alimenté par ses fans, en fouillant le Net, on trouvera toujours quelq…