Description du jeu

Comment résumer Ji-Herp ? Bulletins de paie Sep 2018011

Déjà c’est un Jeu De Rôle, énorme non ? ^^ Un JDR qui utilise la mécanique de Chaosium/BASIC, c’est à dire une base 20 pour les Attributs et une base 100 (%) pour les Compétences. Un système simple et efficace, puisqu’on utilise les pourcentages couramment dans notre vie de tout les jours et que la base 20 nous l’avons tous utilisé dans notre scolarité. C’est donc une mécanique de jeu très intuitive pour laisser de la place au jeu lui-même.

L’histoire ? Le concept ?

Inutile de tout dévoiler ici, car c’est un jeu qui repose sur la découverte et l’aventure. Donc inutile de spoiler. Mais on peut déjà dire que c’est un jeu médiéval-fantastique dans sa plus pure tradition. On y croisera de nombreuses races jouables, en partant de 4 ethnies humaines à 4 ethnies elfiques, mais également les Nains. Ca c’est pour les races courantes dans les JDR Med-Fan. Mais en plus, Ji-Herp vous permettra d’incarner ou de croiser d’autres races, comme les Klotians, barbares de 2m50 à la force herculéenne, les Félidés, ces hommes-félins originaire d’un des continents les plus hostile. Ou encore les Hommes-Dragons, pourchassés par l’Inquisition de l’Eglise de la Lumière, ou des Métamorphes, capables de prendre l’apparence de qui ils veulent ou de modifier n’importe quelle partie de leur corps. Mais aussi des Anges de la Lumières ou des Anges des Ténèbres; Si l’envie vous prends, vous pourrez également incarner des Fées, petits êtres magiques aussi naïf que beaux, ou des Lutins des traditions bretonnes ou nordiques. Mais également, pour les plus torturés d’entre-vous des Loups-Garou ou des Vampires… Vous l’aurez compris, Ji-Herp offre une bonne liberté à vos fantasmes.

Le monde ? Monde

Il est constitué de 3 gigantesques continents. Akapan, cette titanesque forêt tropicale où vivent les Félidés et une des ethnies humaines: Les Ekashites. Aséan, terres des Elfes et des Nains, que tente de s’octroyer les Sularites dans leur quête insalissable pour continuer à accroître la puissance de leur empire. Mais également les Yatsuraï, qui vivent isolé sur leur péninsule. Et enfin, Tersainte. Foyer de l’empire Sularites et fin de la bataille entre Satan et Michel… La Lumière, la religion principale, y prospère. Cependant, de l’autre côté du désert qui coupe le continent, se trouve les paisibles et sages Ethites, où la philosophie et l’intégrité à toujours fait barrage au culte de la Lumière comme l’entendent les salurites.

Religions ? Dieux001

C’est le point principal de Ji-Herp: Les religions. Il existe de nombreux panthéons, comme le Chaos qui donne la vie, la reprend, donne de bonne récoltes, soigne, joue avec le hasard… Et son opposé, l’Ordre, qui gère le monde et veille à ce que son panthéon opposé, mais néanmoins obligatoire, fait. De nombreux dieux y règne et sont vénéré par les races de Ji-Herp. A l’opposé de ces cultes paganiques, on trouvera la Lumière. C’est la religion la plus rependue auprès des humains, et à l’image des humains, dispose de différents visages suivant quelle ethnie la vénère. Tantôt intraitable, raciste et totalitaire, elle peut être pacifiste et bienveillante ou méditative et ouverte. Et, comme une excroissance que le corps aurait refoulé, nous trouverons Satan et ses Enfers. Mécompris et volontairement isolé, Satan souhaite que ses frères Humains s’émancipent et se hisse au niveau des dieux. Et pour terminer, les Ténèbres ! La mort, la violence, la maladie, la trahison, l’obscène… 5 visages incarnés par 5 Princes démoniaques, 5 entités qui tentent de dominer le monde et de l’envahir de sa noirceur…

Mais qu’à donc ce JDR d’original vis-à-vis des autres JDR Med-Fan ? Sans titre

En premier, je dirai sa Magie. Il y a 2 sortes de Magie. L’ingéniomancie, pratiqué par des artisans souhaitant aller au-delà de leur capacité ou de ce que cette triste réalité impose, et la magie chaotique, pratiqué par des érudits férues de connaissances et de pouvoir. Peut importe la manière de la comprendre ou de l’aborder, la magie de Ji-Herp permet de manipuler la réalité et de la modeler pour en faire ce qu’on veut. Oui ! Pas de sortilèges imposés à Ji-Herp, la limite étant l’imagination du joueur incarnant un magicien. Vous disposez d’actions (Sphères ou Techniques), comme le fait d’altérer, de créer, de détruire, de manipuler et de percevoir, que vous alliez à une connaissance (Essences ou Formes), telles que les 4 éléments principaux (air, terre, eau et feu), le végétal, le corps, l’Esprit, l’électricité, la glace et le métal. Mais également les marques magiques (Runes et Sciences), ou les invocations de Diables, d’élémentaires, d’animaux et d’Esprit de l’Ordre. Autant dire que le monde est comme une page vierge pour les magiciens qui on de l’ambition…

En deuxième, pas de point d’expérience (XP). Vous faites évoluer que ce que vous utilisez. Un système d’actions vous permet ainsi de rendre votre personnage de plus en plus unique au fur et à mesure où vous le jouez. Ainsi aucun personnage ressemble à un autre.

Et dernièrement: Vous êtes des Elus ! Oui ! Les dieux regardent vos faits et gestes, sont attentif à ce que vous faites de votre vie et ainsi, chaque action que votre PJ fait aura un impact sur ce que les dieux comptent faire de vous. Vous oublieront-ils ? Ou au contraire feront-ils de vous un Elu, un bras droit de grande importance.

En résumé ? télécharger

Comme vous l’aurez compris, Ji-Herp est différent. Une magie à la carte, 18 races/ethnies jouables, un monde gigantesque à explorer, votre destin exceptionnel et un système grandement tourné vers le Rôle-Play plutôt que sur les lancés de dés. D’ailleurs la première phrase de la quatrième de couverture parle d’elle-même : « Devenez le bras armé de votre divinité et rejoignez les rangs des Elus ».

Laisser un commentaire